Les domaines de la kinésiologie

On peut agir en énergétique, sur la posture, les émotions, la diététique, le terrain génétique, les comportements, la souffrances physique ou psychologique, l’hypersensibilité, etc.
L’énergétique chinoise a été une des premières sources d’influence.

Des chiropracteurs américains, et notamment John Goodheart ont démontré que certains muscles sont en correspondance avec des organes eux même liés à des méridiens d’acupuncture.
En testant le système musculaire, on peut alors interroger en même temps le système énergétique et organique du corps. 

Selon les chinois, l’énergie qui soutient et entretient notre corps, le Chi, circule dans notre corps sous la forme Yin ou Yang dans des canaux appelés méridiens.
L’évaluation de cette énergie vitale peut être réalisée par le test musculaire de la Kinésiologie. Il est à à la portée de tous et permet également de trouver les causes des déséquilibres, d’en trouver la correction la plus appropriée et d’en contrôler l’efficacité.

Le test musculaire

C’est un test extrêmement doux et subtil, il cherche à évaluer la réponse énergétique du muscle et non sa force.

En général, je le pratique sur l’avant-bras, c’est le muscle « deltoïde » qui transmettra les besoins inconscients de votre corps.

Une légère pression sur le muscle, révèle si le thème, la question, est facteur de stress pour vous.

S’il y a un stress, une émotion mal gérée, un fort sentiment déstabilisant, le muscle se manifestera en se relâchant.

Après correction, une fois le stress libéré, le muscle redevient tonique, on dit alors qu’il « tient ».

Un muscle tonique permet une bonne circulation énergétique, ce qui est indispensable pour votre bien-être.

Cet instrument naturel de bio-feedback permet d’identifier et de révéler les différents déséquilibres et de vérifier à la fin de la séance que les corrections ont été efficaces.

Le test musculaire